MONDE : Massacre de chrétiens en IRAK

Publié le par Union des Démocrates Herbinois

Le bilan de la prise d'otages du dimanche 31 octobre dans la cathédrale syro-catholique de Bagdad, dans le quartier de Karrada et dédiée à Notre-Dame du Perpétuel Secours, était de plus de 53 morts et autant de bléssés dans les communiqués du lundi 1er novembre. Parmi les morts : 35 fidèles qui assistaient à la messe, 2 prêtres et au moins 7 membres des forces de sécurité. Un troisième prêtre a reçu une balle dans les reins.

Les terroristes, au nombre peut-être d'une douzaine, habillés en militaires, ont d'abord fait exploser deux voitures piégées devant la Bourse qu'ils auraient tenté de prendre d'assaut, puis ils se sont repliés sur la cathédrale où ils avaient sans doute préparé leurs arrières.

C'était l'heure de la messe. Ils ont immédiatement tué deux paroissiens et pris les prêtres et la centaine de fidèles en otage, en blessant plusieurs qui tentaient de se cacher dans les pièces adjacentes.

Les terroristes ont appelé la télévison irakienne "AL-BAGHDADIYA", déclarant faire partie de l'Emirat islamique en Irak, bras local d'AL-QAÏDA, et en réclamant la libération de détenus emprisonnés en Irak et en Egypte en échange de la libération des catholiques avec un ultimatum de 48 heures.

Ils ont menacé de faire sauter l'édifice en cas d'assaut des forces de l'ordre. Mais l'armée irakienne soutenue par une équipe de commandos américains, a lancé son assaut vers 20H50. Un terroriste a alors activé les explosifs de sa ceinture.

Selon la police 5 terroristes ont péri et 8 suspects ont été arrêtés.

Le vicaire épiscopal des syriaques catholiques, Mgr Pios Kasha, qui s'est rendu dans la cathédrale dévastée, a déploré, devant un représentant de l'AFP, "un vrai carnage". Ce qui est certain, a-t-il ajouté, c'est que les membres de ma communauté vont tous quitter l'Irak".

L'urgence de la situation des chrétiens en Irak avait été l'un des éléments décisifs pour la convocation du récent synode pour le Moyen-Orient à Rome.

 

 

 

Edito d' Emilia NETO

Conseillère municipale de Saint-Herblain

Groupe UDH - Alliance Centriste

Publié dans Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article