EUROPE : leçons d'Irlande

Publié le par Union des Démocrates Herbinois

Après la Grèce, l'Irlande. L' Union européenne doit maintenant venir en aide au " Tigre celtique " à coups de dizaines de milliard d'euros.

Au vrai, la comparaison avec la Grèce a ses limites. Les problèmes de l' Irlande, à commencer par son colossal déficit public, sont moins l'impéritie de ses drigeants que le résultat d'une mécanique complexe où la crise récente joue un rôle déterminant, sans oublier la faiblesse endémique de l'épargne privée. La République irlandaise est aujourd'hui prise en tenaille redoutable entre une politique de "dumping fiscal", qui a permis son véritable décollage économique, et l'explosion mal maitrisée de la dépense publique.

Pour l'Irlande, renoncer à appliquer l'un des taux d'imposition des entreprises les plus bas de toute l' Union européenne, reviendrait à un véritable suicide économique.

A l'inverse, céder aux injonctions de Bruxelles en matière de maîtrise des dépenses résonnera comme la perte d'une indépendance durement acquise il y a moins d'un siècle.

L'exemple irlandais est révélateur des limites et des dangers d'une politique économique essentiellement, voire exclusivement, basée sur l'incitation fiscale. La faiblesse de la fiscalité des entreprises a sans doute permis l'afflux de sociétés étrangères, mais elle a aussi fragilisé les recettes de l' Etat.

De plus, l' Irlande doit aujourd'hui faire face à la concurrence des pays de l' Est européen avec leurs salaires plus bas et leur souplesse.

L' île n'est pas un paradis fiscal. Les entreprises qui s'y installent doivent prouver que leur implantation ne se limite pas à une boîte aux lettres et satisfaire à des exigences en matière d'emplois et de prise de décisions sur place.

Faut-il pour autant tirer argument de la crise irlandaise pour rejeter toute fiscalité incitative pour les entreprises ? Certainement pas. Le remède serait alors pire que le mal et découragerait totalement les investissements. Il faut se garder de ce côté-ci de la Manche de regarder les évènements à travers nos lunettes idéologiques, quelles qu'elles soient, et surtout de transposer le cas irlandais à la France.

Il y a sans doute des leçons à tirer de l'épisode irlandais, mais ce sont des leçons d'équilibre et surtout de pragmatisme économique.

 

 

Edito d' Emilia NETO

Conseillère municipale de Saint-Herblain

Groupe UDH - Alliance Centriste

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article